logo La Compagnie du Griffe

La Cie du Griffe

 

 

 

 

 

 

La Compagnie du Griffe, créee en 2012 et basée dans l'Hérault, rassemble aujourd'hui 4 propositions artistiques.

Elle regroupe des musiciens, comédiens, techniciens de spectacle autour de la création occitane contemporaine.

A partir de textes d'auteurs occitans contemporains, de compositions originales, d'un patrimoine musical revisité, 

les acteurs de la Compagnie signent des spectacles singuliers.

 

le-griffe

 

 

Les Productions de la Compagnie du Griffe

 

 

AQUELES

photos-aqueles

Le trio vocal Aqueles s’empare des chansons de villages languedociens au temps dit de « la belle époque ». En costume du dimanche et canotier, ils interprètent ces airs, leurs insufflant une vie nouvelle. Et de la vie, il y en a dans ces petites histoires chantées. De l’Amour, des fleurs, de la vigne et du vin, des promenades à bicyclette et le repas du dimanche au Mazet. Mais aussi de l’argent mal gagné, des cocus, et la guerre aux Amériques…. C’est tout l’imaginaire languedocien de l’entre deux guerres qui émerge de ces chansons. Bien conservées dans leurs mélodies originales elles s’invitent dans le répertoire du trio Aqueles qui entreprend de les offrir au public d’aujourd’hui.

Le choix de ce répertoire s’est imposé au trio au fil de son aventure musicale. D’abord connecté au fil des chansons trad, Aqueles a viré de bord au contact de ce répertoire varié, véritable expression enfouie d’un passé proche mais latent. C’est cette proximité qui a plu au groupe. Ces chansons permettent de retranscrire l’esprit de cette époque. On y retrouve la vitalité d’une culture et d’une langue qui joue, émouvante et attachante, loin des clichés régionalistes, au centre de l’aventure humaine. C’est donc avec un grand plaisir que nos trois chanteurs se plongent dans cette image musicale des pays d’oc, la dépoussière et lui donne un coup de vernis bien frais. Et ils la servent à un public toujours plus conquis depuis 2011.

Aqueles a choisi cette direction artistique parce que le matériau musical était disponible. Cette sélection de chansons en langue d’oc du début 20ème s’est faite petit à petit, chinant dans les éditions de collectage du patrimoine oral du Languedoc (la Talvera, le CMLRDT, phono PACA …. ), en se mettant en relation avec des acteurs de terrain qui recueillent encore aujourd’hui des chansons auprès de personnes âgées ou encore des personnes « ressources » croisées après une représentation. Cette recherche se complète par des recueils de chansonniers, comme le « noctambule narbonnais », qui permettent de faire des croisements entre les différentes sources, voire de trouver de nouvelles chansons sur « l’air de ». Aqueles se permet bien sûr de réécrire un couplet par ci par là, en tâchant de coller au style. Il leur arrive aussi de déformer le sens de certaines chansons pour jouer avec l’esprit de notre époque actuelle.

 

ASUELH 

photos Asuelh

Il s'agit d'un collectif réunissant aujourd'hui six musiciens venus de mondes et de pratiques musicales multiples. La totale liberté qu'ils s'accordent au sein de cette formation leur permet d'explorer des univers aussi différents que la musique contemporaine, le Jazz, les musiques électroniques et d'utiliser de nombreux éléments issus des musiques traditionnelles. La poésie et le chant en langue occitane y trouvent naturellement place et enracinent profondément son discours dans un imaginaire collectif plus large.

A la croisée de tous ces chemins, ils inventent un style musical toujours redéfini autour d'une instrumentation originale. Violoncelle, clarinettes, flûtes traversières, vibraphone mêlent leur timbres subtils avec ceux de la basse électrique et des percussions. Ils développent des textures surprenantes au travers de nombreuses associations de timbres et modes de jeu que permet cet ensemble. En utilisant des outils de composition et d'improvisation issus de langages divers (sound painting, minimalisme, unité rythmique élémentaire, outils de direction décentralisés...), ils peuvent proposer à chaque concert un moment unique. Toutes les apparitions publiques d'ASUELH sont des moments intenses pour les musiciens et les auditeurs. Reliée à l'instant présent sa musique invoque une écoute collective, où le public n'est pas seulement récepteur d'une forme musicale mais influe directement, subtilement, sur cette matière sonore, au travers de son ressenti. C'est cette qualité d'écoute que le groupe explore aujourd'hui.

 

CHRONOS

photos Chronos

Le projet de Ciné Concert, avec comme matériel les films de Michel Cans, a séduit l'équipe d'Asuelh. Suite à une série de concerts improvisés sur des courts métrages (Festival de la Basse Cour, Festival du Mouton à cinq pattes), Asuelh s'est mis en quête de films à « monter en ciné concert ». La mise en ligne des films de Michel Cans par le Cirdoc a été le déclencheur. Mettre en musique ces scènes d'un quotidien proche mais tellement décalées en faisait ressortir toute la poésie. Asuelh s'inscrit dans la dynamique de la compagnie du Griffe : travailler avec notre matériel culturel occitan. Les Films de Cans en sont un condensé. C'est un regard brut et chargé de cette culture. Les portes d'entrées sont multiples quand on découvre ces films et qu'on veut les exploiter.

Le projet est d'aboutir au ciné concert entre narration poétique et reportage ethnographique. Le titre du ciné-concert « Chronos » peut être un début de piste. Si le passage des générations et le changement de leur mode de vie et une évidence, ces images sont néanmoins notre passé proche. Les plus jeunes gens que l'on voit sont aujourd'hui des personnes âgées. Ces images, renforcées par l'effet du noir et blanc, semblent sortir d'une autre époque.
Le ciné concert veut plonger dans ces images pour les interroger. Comment imaginer, à l'ère d'internet et de la nourriture biologique, que ces personnes vivaient sans eau courante ni électricité pour la plupart. Outre les changements sociétaux, nous pourrons évoquer les modes vestimentaires, l'évidence d'une vie collective à travers les fêtes, les processions, les rapports sociaux. Toutes ces personnes âgées qui captent l'œil de la caméra dans leurs habits noirs. Les jeux d'enfants au delà de toute notion de sécurité et de normes, bref un monde qui a peu d'écho dans notre vie actuelle.
Il s'agit bien sûr de ne pas tomber dans la nostalgie béate, le « c'était mieux avant ». Le ciné concert se veut une évocation poétique de ces « instants volés », une façon modeste de renouer le dialogue avec cette société balayée par les « temps modernes ».

 

HUM

photos HUM

Avec un son résolument électrique et groovy Hum disperse à tout vents la poésie occitane contemporaine dans un concert poético-narratif débridé. A la frontière entre rock, jazz et world musique, les compositions de leur nouvelle création dévoilent un univers singulier teinté de mythologie et de croyance populaire. Cupidon transforme l'amoureux en hérisson, le Faune attend son heure...
Créé en 2009 dans l'Hérault, Hum véhicule un exotisme original : un chanteur clarinettiste occitaniste d'origine belge, un percussionniste cévenol passionné de musiques orientales, un guitariste du chnor partagé entre rock et ragga indien. Un bassiste nomade féru de musiques du monde les rejoint en 2011.
Avec « Saturnin etc », Hum raconte une grande histoire avec mille petites anecdotes, fait entendre un son avec toutes ces influences qui bouleversent les musiciens d'aujourd'hui.

Le groupe Hum explore un axe de composition qui flirte avec les musiques du monde, le jazz, les musiques traditionnelles. Cette démarche séduisante sur le papier, nécessite une recherche de fond pour offrir au public une musique « actuelle » de qualité. Ce chantier des nouvelles musiques du monde pose aux musiciens des questions techniques. Par exemple celles concernant les mélanges des timbres d'instruments qui n'ont pas souvent dialogué ensemble. Quel rôles peut on confier à ces instruments qui se frottent à des compositions éloignées de leur répertoire traditionnel. Ces questions, parmi d'autres que nous ne soulèverons pas ici, occupent les musiciens qui abordent ces nouvelles « musiques du monde».
C'est le cas du groupe Hum qui crée un répertoire actuel à partir de plusieurs gestes musicaux se rencontrant.
Hum propose au grand public un concert en langue occitane dans son écrin de musique « actuelle » méditerranéenne. Le groupe démarche les festivals de musique du monde, musique trad et Jazz. L'accueil du public est enthousiaste dans les différents lieux de programmation qu'ils fréquentent.